Home > Anciennes actualités
Effet de la crise du COVID-19 sur le nombre de demandeurs d’emploi des Hauts-de-Seine 
Cliquer sur les cellules des pourcentages pour accéder aux données communales de Pôle emploi.
  Catégories A, B et C Catégorie A Catégorie B et C
Evolution par rapport à l’an dernier
  Entre mars 2019 et mars 2020 0% 5% -10%
Entre avril 2019 et avril 2020 4% 23% -36%
Entre mai 2019 et mai 2020  6%  22% -28%
Entre juin 2019 et juin 2020  6% 18% -19%
Entre juillet 2019 et juillet 2020 5% 14%  -13%
Entre août 2019 et août 2020 7% 11%  -5%
Evolution mensuelle
  Entre février et mars 2020 0% 5% -10%
Entre mars et avril 2020 4% 23% -36%
Entre avril et mai 2020 1% -2% 10%
Entre mai et juin 2020 0% -4% 13%
Entre juin et juillet 2020 1% 1% 2%
Entre juillet et août 2020 2% 5% -6%
Sur l’ensemble du département des Hauts-de-Seine, le nombre total de demandeurs d'emploi pour l’ensemble des catégories A, B et C du mois août 2020 par rapport au mois d'août 2019 est de 7% supplémentaire. Cette différence entre deux mois à une année de distance, est la plus forte depuis le début de la crise du COVID-19. Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A (c’est-à-dire n’ayant pas du tout travaillé au cours du mois) a augmenté alors que celui de ceux de catégorie B et C (ayant travaillé dans le mois) diminue à nouveau comme, mais à un moindre niveau, pendant la période de confinement.  
Publiée le 12/10/2020
Densité de la population en 2016
La densité de la population des Hauts-de-Seine est représentée à l'échelle des IRIS. Compte tenu de leur importance, les surfaces boisées et les espaces verts ont été superposés.
Pour accéder aux données des IRIS, cliquer sur la carte.
 
Publiée le 5/5/2020
Elections municipales 2020
En lien avec le Collectif Citoyens Fraternels, l'OPML92 propose des documents permettant aux acteurs locaux, associations, électeurs, candidats, de faire le point sur la précarité et le logement dans chaque commune ou territoire.

> Fiches communales pour les élections 2020

Compte rendu de la table ronde de  L'Assemblée Générale de l'OPML92 sur "Le rôle et les responsabilités des élus locaux concernant le  logement et l'hébergement des populations fragiles."

> Lire ici

Publiée le 21/4/2020
Points d'eau et toilettes publiques des Hauts-de-Seine
Publiée le 21/4/2020
Courrier du comité de veille DALO du 92 à la COMED des Hauts-de-Seine
Le comité de veille DALO des Hauts-de-Seine est composé des différentes associations accompagnant des personnes dans l'élaboration des dossiers DALO et les partenaires de l'insertion par le logement. 
Publiée le 9/3/2020
Le modèle économique du logement social doit-il ouvrir la porte à des investisseurs privés ?
C'est ce que pourrait laisser comprendre la lecture du rapport intitulé « La diversification des sources de financement du secteur du logement locatif social » remis au gouvernement en juillet 2019.
Publiée le 24/1/2020
196 équipes effectuaient des maraudes en Ile-de-France en janvier 2019
Malgré l'augmentation du nombre de places d’hébergement  (plus de 100 000 personnes sans abri sont hébergées chaque nuit en Ile de France), le manque de places décourage un grand nombre de familles et d’isolés de faire appel aux dispositifs. Pour rencontrer les personnes sans abri, « des équipes mobiles interviennent dans la rue et auprès des personnes à la rue ». 
Publiée le 29/12/2019
« POUR DONNER A CHACUN LE POUVOIR DE VIVRE »
En mars 2019, 19 organisations dont ATD Quart Monde –  la CFDT – La Cimade – Fondation Abbé Pierre – Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme – Réseau Action Climat France – Le Secours Catholique – …. ont signé un Pacte « Pour donner à chacun le  pouvoir de vivre - L'urgence d'un Pacte social et écologique ».  
Publiée le 16/12/2019
Un altoséquanais sur cinq est âgé de 60 ans ou plus
Comme dans l'ensemble de la Métropole du Grand Paris ou le Val-de-Marne. Dans les Hauts-de-Seine selon les estimations 2019 de l'INSEE, plus de 320 000 personnes sont âgées de 60 ans et plus. Parmi elles, plus d'une sur trois a 75 ans ou plus.
Publiée le 1/12/2019
Où en est le DALO dans notre département fin octobre 2019 ?
De janvier à octobre compris, 682 recours par mois en moyenne ont été déposés devant la COMED au titre du DALO dans notre département. Comme dans l'ensemble de l'Ile-de-France, ce nombre de recours croît d'année en année. Depuis 2016 il a augmenté de 5,5 % par an. 
Publiée le 30/11/2019
La Clé solidaire
Une nouvelle plateforme, La Clé solidaire, pour accompagner les acteurs intervenant dans le domaine de l'hébergement, du logement d'insertion et de la solidarité et les aider à mieux gérer et faire évoluer leur patrimoine immobilier, souvent important, sera opérationnelle en janvier 2020. 
Publiée le 25/11/2019
1,2 million de personnes mal-logées en Île-de-France
Dans la région la plus riche de France, 1,2 million de personnes sont mal-logées : 211 100 sont privées de domicile personnel et 976 000 ont des conditions de logement très difficiles (privation de confort, surpeuplement accentué).
Publiée le 9/11/2019
La mobilisation du parc privé à des fins sociales
Le Comité Régional de l'Habitat et de l'Hébergement  a fait le point en présentant une étude sur le potentiel de captation du parc privé et sur le dispositif Solibail.
Publiée le 6/10/2019
Quelques données tirées du bilan 2018 du CRHH : des projets importants de production de logements, y compris sociaux dans le 92 jusqu’en 2018
Le Comité Régional de l’Habitat et de l’Hébergement est une instance partenariale qui a pour objectif de travailler sur les thématiques les plus variées autour du logement et de l’hébergement.
Publiée le 19/9/2019
La transition : Une opportunité pour les quartiers populaires
Une des missions de l’Institut Paris Région anciennement Institut d’Aménagement et d'Urbanisme  (IAU Ile-de-France) est d’analyser les atouts et les faiblesses des territoires franciliens face à trois défis majeurs que sont : la transformation économique, la transition énergétique et l’adaptation au changement climatique.
Publiée le 19/9/2019
423 en 2016, 736 en 2017, 867 en 2018 : Les autorisations de vente de logements sociaux augmentent rapidement
1 119 logements ont été proposés à la vente par les bailleurs sociaux dans les Hauts-de-Seine en 2018 et 867 ont reçu une autorisation du préfet. En forte croissance depuis 2016, le nombre d'autorisations cumulées 3 ans atteint 2 026 : 700 concernent le territoire Vallée-Sud Grand-Paris, 195 Grand-Paris Seine-Ouest, 591 Paris-Ouest La Défense et 540 Boucle-Nord de Seine.
Publiée le 18/9/2019
1 155 logements sociaux en plus et 3 458 nouveaux logements agréés dans les Hauts-de-Seine en 2018
Le parc social des Hauts-de-Seine atteint 204 436 logements au 1er janvier 2018 soit 28,32 % des résidences principales. Mais il reste inégalement réparti, sa part variant selon les communes de 6,4 à 65,4 % et 22 communes ont toujours un taux SRU inférieur aux 25 % requis.
Publiée le 3/6/2019
423 en 2016, 736 en 2017, 867 en 2018 : les autorisations de vente de logements sociaux augmentent rapidement
1 119 logements ont été proposés à la vente par les bailleurs sociaux dans les Hauts-de-Seine en 2018 et 867 ont reçu une autorisation du préfet. En forte croissance depuis 2016, le nombre d'autorisations cumulées 3 ans atteint 2 026 : 700 concernent le territoire Vallée-Sud Grand-Paris, 195 Grand-Paris Seine-Ouest, 591 Paris-Ouest La Défense et 540 Boucle-Nord de Seine.
Publiée le 2/6/2019
Plus de 50 000 logements vacants dans les Hauts-de-Seine mais combien de disponibles ?
Remettre les logements inoccupés à une date donnée sur le marché du logement pour accroître l'offre semble une réponse évidente face à la pénurie. Mais derrière le terme générique de vacance se cachent des réalités très diverses qui conduisent à se poser des questions : les logements vacants sont-ils disponibles ? L’Etat et les collectivités se mobilisent-ils pour qu’ils soient rapidement réoccupés ?
Publiée le 20/5/2019
Appel "Pour une politique du logement ambitieuse"
Dans le cadre du Grand débat national, à l'initiative de l'USH, de ses différentes composantes et de plusieurs associations, rejointes depuis par d'autres associations d'élus locaux et acteurs du logement, un appel met en garde contre une politique de l'habitat qui serait "uniquement guidée par le souci d'économies de court terme". Nous relayons ici cet appel.
Publiée le 5/4/2019
Moins de 10 logements sociaux attribués pour 100 demandes enregistrées
Dans les Hauts-de-Seine, 9 955 logements sociaux ont été attribués au cours de l'année 2018 pour une demande qui atteignait 105 923 logements en fin d'année. Ce décalage entre demandes et attributions s'aggrave. Ainsi en 3 ans les attributions ont diminué de 1 636 logements (-14%) tandis que la demande augmentait de 12 447 logements ( +14 %).
Publiée le 27/3/2019
39 100 places d’hébergement en plus en 4 ans (+ 40 %) en France mais les établissements d'accueil affichent complet et près d'une personne sur cinq est accueillie en urgence
3 000 établissements sociaux accueillaient, hébergeaient et accompagnaient des adultes et des familles en difficulté sociale en France fin 2016. 132 200 personnes étaient alors accueillies dans 140 400 places d’hébergement (soit un taux d'occupation de 94 %).
Publiée le 11/3/2019
18 200 logements privés potentiellement indignes dans les Hauts-de-Seine
C'est ce que compte ce département, selon les données 2013 de l’INSEE, soit 3,5 % de son parc privé. L'habitat indigne y est majoritairement locatif (69 %) et ancien : 83 % du  Parc privé potentiellement indigne (PPPI)  estimé  est  constitué  de  logements  construits avant 1949, caractéristique des territoires de première couronne.
Publiée le 28/2/2019
« Deux maisons qui déménagent » à Malakoff
Les propriétaires publics, mais aussi privés, disposent parfois de terrains disponibles pour une durée indéterminée. Pourquoi ne pas les utiliser pour loger des familles ? Comment faire ?
Publiée le 28/2/2019
Nuit de la solidarité
3 622 personnes sans solution de logement ou d’hébergement ont été recensées lors de la 2e « Nuit de la Solidarité » organisée par la mairie de Paris les 7et 8 février 2019. En faisant appel à plus de 2 000 bénévoles, citoyens, acteurs sociaux et partenaires, le territoire de la ville a été plus largement couvert qu'en 2018 et ce sont 600 sans-abri de plus qui ont été recensés malgré les efforts faits en matière de création de places
Publiée le 3/4/2019
25% des attributions de logements sociaux pour des publics prioritaires en 2017.
Fruit d’une forte mobilisation notamment de la DRIHL et des bailleurs, ce résultat en 2017 met en œuvre les nouvelles dispositions législatives et réglementaires. Mais est-ce suffisant ?
Publiée le 13/7/2018
-1 500 : c’est le déficit de logements sociaux agréés par rapport aux objectifs fixés par le schéma directeur d’Ile-de-France
En 2017, 3 204 logements sociaux ont été agréés dans les Hauts-de-Seine pour un objectif de 4 704 logements. On peut nourrir des inquiétudes pour 2018 avec des objectifs encore plus ambitieux (4 901 logements) alors que la loi ELAN a brisé l’élan des bailleurs.
Publiée le 5/11/2018
"Des familles mises à la rue : une décision injuste et inhumaine assumée par l’Etat"
Sous ce titre, le collectif Citoyens Fraternels a publié le 28 mai 2018 un communiqué de presse dénonçant les effets néfastes de l’application par le pôle urgence du SIAO92 de nouveaux critères de priorisation pour l’hébergement d’urgence à l’hôtel.
Publiée le 11/6/2018
Un nouveau paradigme pour financer le logement social
L’AORIF (l’union sociale pour l’habitat d’Ile-de-France), a publié en mars un numéro spécial sur la réforme du logement social en cours, analysant notamment son financement
Publiée le 23/5/2018
Un observatoire Airbnb citoyen
Constatant l’impact grandissant d’Airbnb sur le marché locatif, notamment pour les studios et les T2, une équipe de Bordeaux a décidé de mettre en ligne (voir site) des données pour comprendre l’airbnbisation des villes françaises. L’exemple des Hauts-de Seine est éclairant sur l’ampleur de ce phénomène. 
Publiée le 14/7/2018
Une maraude du Secours Catholique permet de voir l’ampleur de l’errance des sans-logis.
Le Secours Catholique organise une maraude dans le Sud des Hauts-de-Seine depuis 2012, principalement sur Malakoff et Montrouge. Cette activité fait l’objet de rapports détaillés. Faire une maraude c’est d’abord saluer, puis identifier, échanger avec, voire secourir les personnes rencontrées. .
Publiée le 27/3/2018
Le rapport du parlementaire Aurélien Taché sur l’intégration des étrangers en France a été remis au premier Ministre Edouard Philippe.
Il partage le constat unanime des acteurs de terrain sur l’insuffisance de moyens consacrés à la politique d’intégration et est attentif à l’identification de priorités dans ce renfort de moyens nécessaire.
Publiée le 22/3/2018
Projet de Loi ELAN : un texte qui manque singulièrement d'élan !
Notre Président de la République et son Gouvernement nous entraînent, en permanence, dans un tourbillon vertigineux de réformes qu’on peut juger nécessaires pour adapter notre pays aux défis des évolutions du monde contemporain. Mais, en tout logique, on est en droit de penser que si l'on réforme c'est pour faire mieux ! On peut pourtant estimer que le compte n'y ait pas en ce qui concerne le mal-logement. Pourquoi ?
Publiée le 22/3/2018
25% de PLAI - 44% de PLS entre 2015 et 2017
La catégorie à loyer les moins élevés (PLAI) peine à rattraper son retard tandis que celle à loyer les plus élevés (PLS) caracole en tête dans notre département.
Publiée le 22/3/2018
Surpeuplement : un problème de taille !
Alors que les conditions globales de logement en France se sont constamment améliorées, l’INSEE estime qu’en 2013, 8.6 millions de personnes étaient touchées par le surpeuplement. Ce retour du surpeuplement (en hausse de 11.5% par rapport à 2006) n’est pas général : les ménages à bas revenus sont en 1ère ligne. La Fondation Abbé Pierre a mis ce thème en lumière dans son dernier rapport annuel
Publiée le 22/3/2018
Un recensement des sans-abri à Paris : une première !
Le secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires- Julien Denormandie- avait semé la consternation en déclarant qu'à sa connaissance il n'y avait pas plus de 50 sans-abri n’ayant pu bénéficier d'hébergement d’urgence. La ville de Paris a organisé avec l'aide de bénévoles et l'appui des associations caritatives un recensement citoyen des personnes à la rue dans la nuit du 15 au 16 février 2018.
Publiée le 16/3/2018
Face au mal-logement, les CCAS sont de plus en plus impliqués.
Les CCAS constituent un réseau de proximité en première ligne face aux personnes et familles en difficultés. Pour eux le logement est devenu un problème majeur.C’est ce dont ont témoigné les CCAS de toute la France lors d’une journée organisée par l’Union Nationale des Centres Communaux d’Action Sociale (UNCCAS) le 9 février.
Publiée le 9/3/2018
Des places en hébergement en nombre insuffisant et inéquitablement réparties
En 2016, le SIAO92 a pu apporter une réponse convenable à 1 039 demandes sur les 5 514 demandes reçues. Les Hauts-de-Seine comptaient au total en fin d’année 2 304 places d’hébergement pérenne, 8 458 places dans des logements adaptés et 2 863 places dans des logements en intermédiation locative. Quelle est la répartition de ces places dans le département ?
Publiée le 9/3/2018
Neuf communes des Hauts-de-Seine carencées
Le gouvernement a prononcé les arrêtés sanctionnant les communes qui n’ont pas respecté leurs objectifs de production de logements sociaux sur la période 2014-2016 : Asnières, Bois-Colombes, Boulogne, Courbevoie, La Garenne-Colombes, Levallois, Neuilly, Saint-Cloud et Ville-d’Avray.
Publiée le 4/3/2018
Bilan 2017 du comité de suivi de la loi DALO
9 656 personnes reconnues prioritaires DALO (PU– DALO) dans les Hauts-de-Seine entre 2008 et 2016 : tel est le bilan global que vient de publier le comité de suivi de la loi DALO, qui relève aussi quelques particularités.
Publiée le 17/12/2017
Mettre de l'ordre et mieux expulser des migrants?
Tenter de mettre de l’ordre dans tous les types de centres pour demandeurs d’asile et réfugiés (ATSA, CAES, CAO, CADA, CPH, HUDA, PRAHDA, SPADA….), tel est l’objectif du ministère de l’intérieur dans sa circulaire du 4 décembre 2017 relative à l’évolution du parc d’hébergement.
Publiée le 21/12/2017
Initiative: être solidaire avec des réfugiés
CARMEUDON, une association qui accueille, accompagne et loge des réfugiés. Créée en décembre 2015, elle a accueilli 10 syriens, 4 irakiens, 7 ukrainiens, 8 tibétains et 5 soudanais soit en tout neuf familles.
Publiée le 17/12/2017
Initiative: être solidaire avec des sans-domicile
Un « airbnb » solidaire pour des sans-domicile, mis en œuvre par l'Entraide Asnières Bois Colombes dans la cadre de son projet Deuxième Chance. Votre logement est libre pendant quelques semaines ? Pourquoi ne pas le mettre à disposition d’une personne sans logement ?
Publiée le 17/12/2017
Dans les Hauts-de Seine, 1421 expulsions en 2014 ; 1494 en 2016
Le nombre des expulsions locatives réalisées continue de progresser malgré les dispositifs mis en place.
Publiée le 18/12/2017
Environ 16 000 personnes ont été recensées en avril 2017 dans des campements illicites, grands squats et bidonvilles sur 571 sites en France métropolitaine
L’état des lieux dressé par la DIHAL montre une baisse progressive sur l’ensemble du territoire mais pas dans les Hauts-de-Seine où l’on a observé récemment une forte progression.
Publiée le 28/11/2017
2016 : un bon « cru » pour le financement de logements sociaux dans le 92 et en Ile-de-France. Mais que laissent présager les réformes annoncées par le gouvernement ?
En Île-de-France, les financements de 36 187 logements sociaux ont été agréés en 2016 soit un cru encore meilleur que 2015 (30 101 logements), selon le dernier état dressé par la DRIHL. Les Hauts-de-Seine ont contribué à cette hausse : 2 070 logements en 2015 et 3 239 en 2016.
Publiée le 18/12/2017
Un outil en ligne pour agir contre les expulsions de ménages DALO
Le comité national de suivi de la mise en œuvre du DALO a lancé en octobre dernier un outil en ligne alerte-expulsions-dalo.fr
Publiée le 22/11/2017
5 514 demandes d’hébergement mais seulement 690 familles -ou personnes seules- qui ont obtenu une solution d’hébergement
Dans son rapport d’activité le SIAO92 nous apprend qu’il n’a pu satisfaire qu’une demande d’hébergement sur huit en 2016.
Publiée le 28/9/2017
Au 1er janvier 2016, vingt-deux communes du 92 ont moins de 25% de logements sociaux.
On rappelle que la loi stipule que les communes du 92 doivent avoir au moins 25% de logements sociaux d’ici 2025.
Publiée le 28/9/2017
En 2016, dans les Hauts-de-Seine, 3689 familles ou personnes seules, à la rue, ont réussi à joindre le 115 pour être hébergées d’urgence.
Le 115 a été fortement sollicité en 2016. Ceux qui avaient besoin de le joindre l’ont appelé      2 328 218 fois. Mais tout le monde n’y arrive pas car ça sonne souvent occupé. Le SIAO estime qu’il a pu répondre à 60% des personnes.
Publiée le 28/9/2017